Femme nonréeducable, 10.12. Abbaye de Neumünster, Entré libre

FEMME NON-RÉÉDUCABLE

« En Tchétchénie, on ne dit ni bonjour, ni dieu te bénisse, ni la paix avec toi. On dit la liberté sera avec toi ! ; Cette liberté qu’ils n’ont jamais connu » car, depuis le 18e siècle, les citoyens tchétchènes sont persécutés par les forces russes. Ainsi commence la pièce de théâtre « Femme non-rééducable » qui retrace le travail de Anna Politkowskaja, la reporter, auteure et activiste pour les droits de l’homme.

Etant un monologue, cette pièce montre uniquement le personnage d’Anna Politkowskaja sur scène, mettant en évidence le combat seule que cette femme a portée durant son temps de vie. Les différentes scènes sont constituées de la narration d’extraits de sa vie, des interviews et des extraits d’articles.

Au début, une bande sonore est diffusée pour improviser un dialogue entre Anna et un soldat russe de 19 ans en Tchétchénie. Cette scène est utilisée pour résumer l’histoire russe récente, depuis 1986 (la naissance de ce soldat) jusqu’à aujourd’hui. La perestroïka1 et la glasnost21 puis la chute de l’URSS ont engendré l’espoir et la foi en un changement. Mais au contraire, n’ont fait que croître les inégalités, la misère, la famine et les consolidations de regroupements d’extrême droite, d’ultra nationalistes, du KGB et de la mafia.

Le soldat explique qu’avant d’être soldat il vivait dans la misère et qu’il s’est engagé car l’armée recrutait parmi les pupilles de la nation et offrait un bon salaire. Il représente un peuple misérable et désespéré. Le jeune soldat accompli le taux d’homicides, il reste dans la norme qui est à 34 personnes par jour ! A la question de ce qu’il aimerait faire s’il aurait le choix, il répond « la guerre !! C’est tout ! ». Il ne connait rien d’autre.

Les médias et la société attisent la haine contre le peuple tchétchène. Le spectateur est averti sur les méthodes d’exécution affreuses appliquées durant cette guerre atroce. Des groupes spéciaux de nettoyage ethnique ont été créés, composés par des anciens détenus, des nationalistes, et des mercenaires. Un général interrogé avoue qu’ils foutent les cadavres dans les poubelles. Ils ne sont pas assez bien payés pour s’en occuper.

L’occupation de la ville de Grozny, qui rend toute vie insupportable, est illustrée. Les gens y demeurent sans eau, sans bouffe, sans électricité, sans téléphone, sans rues, sans droit de sortir de chez eux, encore moins de quitter la ville, avec des militaires partout qui contrôlent chaque personne qui ose circuler.

On apprend que la journaliste avait été convoquée pour négocier avec les tchétchènes qui avaient pris en otage 800 personnes dans le théâtre de Moscou. Ces preneurs d’otages étaient des hommes et des femmes, des médecins, ingénieurs, professeurs se sacrifiant, des bombes attachés à leurs corps. Ils n’attendaient rien, sauf que leur voix soit entendue dans le monde entier. Ils ne montraient aucune pitié envers leurs otages car les forces russes (n’en font pas non plus preuve, elles tuent ….) elles n’ont faisait pas preuves dans leur pays, celle-ci tuaient toute la population sans remords.

Anna Politkowskaja accuse les politiciens, les militaires et les oligarchies russes de même que le jeune président tchétchène, Ramsan Kadyrow, installé par Putin de commettre un génocide en Tchétchénie.

La pièce fait comprendre qu’Anna Politkowskaja ne veut pas prendre position entre « les terroristes » et le pouvoir russe dans ce conflit. Elle nie toute forme de violence. En tant que journaliste elle s’efforce de faire connaître la vérité à contre courant des autres journalistes, ce qui se révèle comme la plus difficile des missions. Tous les journalistes russes sont soumis à l’autorité étatique. S’ils n’écrivent pas pour la classe politique, ils sont considérés comme indignes. Les médias les dénoncent comme traitres, menteurs, fous et folles. Ils sont muselés, par tous les moyens. A 47 ans Anna Politkowskaja se sent fatiguée, ni enragée ni haineuse, seulement fatiguée par les diffamations dans tous les médias et les menace de meurtre au quotidien. Le 7 Octobre 2006 elle est retrouvé assassinée dans le couloir de son immeuble à Moscou, tuée par 4 balles, dont une dans la tête. Un pistolet de la même marque utilisé pour tous les meurtres politiques russes a été déposé à côté de son corps. Des milliers de personnes étaient présentes pour son enterrement, mais aucun représentant de l’Etat.

Au contraire, lors d’un questionnement d’une personne appartenant à l’élite politique sur sa mort, la réponse donné fut : « Jamais entendu parlé ».

La pièce sera joué le 10.12.1011 (20h) à l’Abbaye de Neumünster pour l’occasion de la journée mondiale des droits de l’homme. Entré libre

 http://www.ccrn.lu/Culture/Offre-diversifiee/Programmation/Theatre/Femme-non-reeducable-memorandum-theatral-sur-Anna-Politkovskaia-Saturday-10-December-2011-8-00-00-pm

Natascha Bisbis

1 Perestroïka: est le nom donné aux réformes économiques et sociales menées par Mikhaïl Gorbatchev en URSS d’avril 1985 à décembre 1991.

2 Glasnost : est une politique de liberté d’expression et de la publication d’informations, introduite par Mikhaïl Gorbatchev en URSS en 1985.

Filed under: Culture,News — natascha - December 9, 2011 5:39 pm

Trenner

“Zol vaksen tsibbelis fun pipek!

Ein ‘Circus Klezmer’- Spektakel auf Jiddisch im Centre des Arts Pluriels Ettelbrück

 

Ein osteuropäisches Dorf, weder weit noch nah, in einer Zeit weder in der Vergangenheit,     noch heut, noch in der Zukunft. So beschreibt es das ‘Circus Klezmer’ Kollektiv selbst.
Genau dort eröffnet sich ein wundervoll belebendes, musikalisch-theatralisch-komödiantisches Spektakel perfekt verwoben mit fantastischem Klezmer.

Was ist Klezmer?

Jene Musik hat ihren Ursprung in der jüdischen Kultur Osteuropas bis zum zweiten Weltkrieg und wurde hauptsächlich auf Hochzeiten und anderen jüdischen Festen gespielt. Musik welche wie diese gleichzeitig melancholisch und fröhlich energetisch ist bietet augenscheinlich die perfekte Grundlage um den zauberhaften Zirkus der Spanier zu umspinnen.

(more…)

Filed under: Culture — Tags: , , , , — Laura - June 28, 2011 2:26 am

Trenner

Queesch FM, the third show

Here it is, the third Queesch FM show! Take your time and listen:

Queesch FM 3

We have interesting features about Critical Mass, the conflict in Israel and Palestine, nuclear energy in Luxembourg’s electricity and the history of Kulturfabrik Esch. As well as news and a lot of nice music.

Queesch FM is broadcast every first Tuesday of the month, at 2pm, in Graffiti/Radio ARA (103.3 and 105.2 FM, or via livestream).

Filed under: Music,Queesch News — Tags: — francisco - April 10, 2011 3:39 pm

Trenner

“We are not crazy!”

They claim not to be, thus on the 9th of April 2011, ‘The D‘ clearly mastered to bring an almost unprecedented still sweet craziness to the rather calm Grand Duchy, throwing an amazingly vivid performance in the Rockhal, in front of more people than we are used to see on concerts here.

How did they d it?

It was all at the same time, it was the lights, it was the wide range of instruments (or items used as such), it was the dressed up front girl, it was the movements and a great mélange of songs.
(more…)

Filed under: Concerts,Culture,Music,News — Tags: , , , — Laura - April 9, 2011 12:36 am

Trenner

Queesch goes ‘Out of the Crowd’ !

Diesen Samstag jährt sich das “Out Of The Crowd”-Festival zum achten mal, und man darf gespannt sein: “Indie-Rock, Post-Rock, Math-Rock & Experimental bis zum Abwinken”, lautet die Kurzfassung der Organisatoren.
Für einen Abend kommen neun Bands zusammen, aus Luxemburg, den USA, England, Frankreich und Irland, um ihre Musik mit uns zu teilen.

Doch das Beste zum Schluss: Die Queesch wird mit einem Stand vertreten sein! Also schaut vorbei und besucht uns auf dem Festival :)

Also macht euch auf zur Kulturfabrik (116, rue de Luxembourg in Esch/Alzette), am Samstag, den 9. April ab 16.00 Uhr.
Tickets gibt es im Vorverkauf für 23, an der Abendkasse für 27 Euro.

Bis dann,
eure Queesch

ps.: Homepage des Events

Filed under: Concerts,Culture,Music — Tags: , , , — Laura - April 6, 2011 6:40 pm

Trenner

Mogwai, March 13th @ Atelier

They started influenced by bands like Pixies or Sonic Youth, but in 15 years created a cult on their own. Now, Mogwai are touring around the globe – with four months of non-stop live shows. In both Cologne and Berlin, the concerts were just moved to bigger venues, as they became sold out way too early.

“Stunningly dynamic…[shifting] seamlessly from tranquil, bleakly beautiful soundscapes to brain scrambling white noise and sledgehammer riffing”, it is how their first record was described in 97. Post-rock, shoegazing, introspective, math rock, art rock… definition attempts keep coming up.

The five Scottish musicians typically compose lengthy guitar-based instrumental pieces that feature dynamic contrast, melodic bass guitar lines, and heavy use of distortion and effects. They are hitting Luxembourg on March 13th (Atelier) to present us their latest record : “Hardcore Will Never Die, But You Will”.

Filed under: Culture,Music — francisco - March 9, 2011 12:57 am

Trenner

SAVE ESCH SESSION XI

Sur facebook

Save Esch blog

Filed under: Culture,Uncategorized — francisco - March 7, 2011 3:17 pm

Trenner

Interpol @ Rockhal

Sie kommen nach Luxembourg – die kontemporären Indierock-Helden meiner Altersgruppe.

Die düster angehauchte Stimmung wird gern mit Bands wie Joy Division und The Smiths verglichen, wovon man natürlich mehr oder minder agetan sein kann. Eine Orientierung am britischen New Wave Sound ist jedenfalls rauszuhören.
Dazu: Wenig hoffnungstragende Texte sowie schleppende Melodien sind tragendes Element des 2010 veröffentlichten Albums “Interpol”, ein wenig melancholischer als beispielsweise der bekannte Titel “The Heinrich Manoever”, zu dem wir in den Diskotheken rumhüpften.
Es hat sich im großen und ganzen nicht viel getan im altbekannten Interpolsound, bekanntermaßen schätzen wir jedoch Gewohntes. So ist es auch in diesem Fall.

Man erwartet keine Überraschungen, aber zweifelohne existiert eine intensive Vorfreude auf die US-amerikanische Band, welche mit dunkler Mystik, wundervoller Melancholie und den seichten Leiden der Zwischenmeschlichkeit überzeugt.

Macht euch also auf, liebe Freunde der Dramatik, der Melancholie und des Dahinträumens, die Türen der Rockhal in Esch/Alzette öffnen sich am 11. März 2011 um 19.00 Uhr. Veranstaler ist denAtelier.

Filed under: Concerts,Culture,Music — Tags: , , , , — Laura - March 1, 2011 8:00 pm

Trenner

Pennywise: a powerful anti-authority evening at Rockhal

“We just came from Belgium. Those guys don’t have a government for 8 months, and they’re just fine! Guys, you don’t need no fucking government – you are the government!”. The guitar player Fletcher Dragge was shouting to the audience when he presented the song “I am my own country”.

Pennywise showed up last weekend for the very first time in Luxembourg – to prove on Rockhal’s stage that punk is still a powerful weapon against capitalism, conformism and apathy.

(more…)

Filed under: Culture,Music — francisco - January 29, 2011 4:25 pm

Trenner

Ons Identiteit – Der Film

Die Polit-Satire über patriotische Freiheitskämpfer.

De Film op lëtzebuergesch kucken

Der Film mit deutschen Untertitel

Le Film, sous-titrée en français

Seit dem 1sten Dezember ist der Film “Ons Identitéit” online zu finden, er erfreut sich bereits einer breiten Aufmerksamkeit.

(more…)

Filed under: Culture,Discrimination,migration,politics — Tags: , , , — lars - January 11, 2011 2:30 pm

Trenner
Older Posts »